"Etre-Faire-Avoir-Partager"
"Being-Doing-Having-Sharing"

2022: LETTRE OUVERTE A L'HUMANITE
Sur la construction de la Paix face aux fléaux majeurs de notre temps

Nous, enseignants et lauréats de l’Université de Paix en Afrique (UPA) rassemblés au sein de l’Union Panafricaine de Bâtisseurs de Paix (UPABP),
   Ø Considérant la récurrence des fléaux qui frappent de plein fouet la conscience humaine et
      l’enserrent dans une logique où l’amour du pouvoir et de l’avoir triomphe anihilent le pouvoir de
      l’amour, de la fraternité et de la bienveillance,
   Ø Considérant que malgré les avancées indéniables de la science depuis le siècle dit «des
      Lumières», l’humanité reste visiblement prise dans l’obscurité de ses fléaux «classiques»,
      nommés «la faim, la peste et la guerre » […]
Nous nous permettons de prendre solennellement la parole, dans un cri du coeur, pour apporter notre rayon de lumière dans cette obscurité que traverse aujourd’hui notre commune humanité à travers le monde.

[lire plus...] Lettre publiée le 08 Mai 2022

JOYEUSES FETES DE PÂQUES
DANSONS au rythme du chant du SERVITEUR souffrant

Chers ami(e)s, je souhaite à chacun et chacune de vous, à vos familles de membres UPABP et de tous les lauréats UPA de bonnes fêtes de Pâques!

 

Que cette fête de la Résurrection nous apprenne à regarder toutes les actions qui mettent les enfants, les femmes et les hommes debout, qui les rendent dignes, qui accueillent l'étranger, qui ravivent l'espérance.

Bien sûr, nous passons par le Vendredi Saint durant lequel, nous regardons le Christ humilié, torturé, assassiné…, image de toutes les atrocités dont nous sommes les témoins plus ou moins passifs en ce temps de guerre, d'abus de pouvoir, de rejets, de racisme, de mensonges, de manipulations… Avec Christ ressuscité, revivons et redisons notre foi en la paix et en l'amour des uns pour les autres, en particulier pour les plus petits.

Chers membres de l’UPABP, Jésus ne laisse personne dans le doute, peu importe de la croyance confessionnelle. Avec clarté, il nous met devant les conséquences de notre conception du pouvoir qui conduit à la destruction et la mort. Notre désir de toute puissance et « d’être des dieux » s’appuie alors sur la violence, les « chars et les chevaux ». Jésus en montant sur un ânon s’affirme roi selon la tradition. Mais sa royauté est tout autre. Ce roi se laisse toucher par la souffrance et l’endurcissement de son peuple et il répond avec compassion ? Ce n’est plus la royauté d’un homme qui se prend pour Dieu, mais celle d’un roi qui choisit d’être homme et serviteur. Dans cette conception la paix advient quand nous devenons à l’image de Dieu, des femmes et des hommes pleinement humains, solidaires des larmes des autres et destinés à être prêtres, prophètes et rois à leur service.

Les conflits entre nations ou entre groupes antagonistes dont nous avons connaissance aujourd’hui font pratiquement toujours la vengeance - attisée souvent par la désignation d’un bouc émissaire – l’argument majeur de leurs desseins destructeurs. Humilier, dévaloriser l’autre pour mieux le néantiser, au risque de déclencher le cycle infernal des représailles aux conséquences imprévisibles. L’expérience au quotidien nous montre que ni le recours réitéré à la force, ni à la surenchère victimaire, ne permettent de sortir de ce cycle.

Nous, membres de l’UPABP, devons prendre le choix d’être à la DANSE dont "La Vie-Père-Mère" est le MAÎTRE par le choix du dépouillement de soi dans toute action pour la paix dans le but de contraindre l’adversaire à changer de stratégie s’il ne veut pas se déconsidérer et surtout s’impliquer dans la défense des catégories les plus menacées en prenant fait et cause pour la non-violence active, à travers des engagements fermes et lucides.

Chers amis, membres de l’UPABP, L’image que les événements du monde nous renvoient est généralement assez négative, pour ne pas dire déprimante. Mais : « Prenez courage, j’ai vaincu le monde ! » (Jn16,33) A la lumière de ce que nous enseigne le temps de la Passion, quelles réponses apportons-nous aux différents types de violence que la société secrète?

Prenez bien conscience que dans notre DANSE:
   > Chaque fois qu’un homme est persécuté ; c’est encore le VENDREDI SAINT
   > Chaque fois qu’un homme meurt pour que les autres vivent, c’est encore LA PASSION
   > Chaque fois qu’un homme verse son sang dans les sillons obscurs de l’avenir et sur le grain
      qui semble perdu, c’est DIEU QUI SEME EN PLEURANT

Pelage UWIMANA, Volet «PARTAGER»

 

TAM TAM, No.1 [Lire tout...]
Bulletin de Paix du Réseau UPABP

 


Et V O U S
Lauréat de tout
Campus
depuis 2003
soyez invité à vous
INSCRIRE MEMBRE

Contactez notre
Secrétariat
à
Bafoussam, Cameroun
chez CIPCRE (internat.)

ca.upabp@gmail.com
et: upa@apte-net.de
_______________
Visitez aussi
notre
INOVAR (cliquez ici)
=Intervention NOn-
Violente Active et
Rapide (en Afrique)

Des Equipes de Bâtisseurs de Paix panafricains se joignent aux initiatives locales de désescalade, de ges-tion de conflit et de médiation pour une intervention directe et pendant plusieurs mois auprès des villages et communautés.
2010/11 Burundi, RDC
2014/16 RCA/Cam.
2016/22 RCA


In english please